Gaz de schiste : le filon parisien est-il toujours convoité ?

Entre Coulommiers et Provins, les chevalets de pompage accompagnent l’automobiliste. Ces “têtes de cheval”, que l’on aperçoit à l’horizon, rappellent les paysages industriels du Texas. Pourtant c’est bien aux portes de Paris que Vermilion Energy, une entreprise pétrolière canadienne, extrait l’or noir depuis la fin des années 90.

Capture d’écran 2016-01-19 à 13.48.18

Publié sur l’Obs le 16 novembre 2014.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *