Le docteur de l’image

Anne a pensé son atelier au début des années 1980 pour restaurer les photos anciennes, parce qu’elles étaient uniques et qu’il fallait les protéger. Aujourd’hui, des milliers d’oeuvres attendent encore que l’Atelier de restauration et de conservation des photographies leur offre une nouvelle vie.

Capture d’écran 2015-12-18 à 22.15.39

Publié dans Fisheye Magazine #8 – Septembre/Octobre 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *